La pêche au crankbait

Si je vous dis qu’il existe un leurre parfait pour la pêche et qui fait prendre du poisson dans toutes les conditions. De plus, ce leurre ne demande aucune animation complexe sauf à le ramener linéairement (voir faire quelques pauses). Vous voyez de quoi je veux vous parler ? Du crankbait évidemment. Découvrez ci-dessous comment pêcher avec et mes 3 crankbaits indispensables pour prendre un maximum de poissons. Les crankbaits sont parmi les leurres les plus productifs du marché et ceci pour toutes les espèces de carnassiers présentes en France comme :

  • Le brochet
  • Le sandre
  • La perche
  • Le black bass
  • Le chevesne
  • La truite

Tous ces carnassiers possèdent un point commun, ils se nourrissent de petits poissons et d'écrevisses, ça tombe bien, c’est ce qu’un crank est censé imiter. De plus pêcher avec un crankbait va vous permettre de prospecter rapidement la zone. Ce qui est un avantage non-négligeable quand vous ne savez pas où se trouve les poissons ou que vous ne connaissez pas le spot de pêche. Un autre bénéfice de la pêche au crank est qu’il plaira à tous les poissons qu'ils soient actifs ou inactifs. En suivant les conseils ci-dessous, vous serez sûr d'utiliser vos crankbaits de la meilleure des façons.

Comment pêcher au crank ?

La première chose importante que vous devez prendre en compte, est la profondeur de nage. C’est l'élément le plus important à connaître lorsque vous pêchez au crankbait. Plus la bavette du crank est longue et large, plus votre leurre nagera en profondeur. A contrario, plus elle sera petite et moins le leurre plongera. Apprenez la profondeur du leurre et comparez-la à celle du plan d'eau dans lequel vous pêchez. Utiliser un crankbait SR (shallow runner) c’est-à-dire qui pêchera peu profondément dans une zone ou les poissons se tiennent près du fond sera complètement inefficace. À l’inverse, pêcher avec un crank DR (deep running) dans une zone peu profonde ne vous servira qu'à labourer le fond et effrayer les poissons. La meilleure façon de pêcher avec un crankbait est de le faire taper dans les obstacles ou sur le fond. En procédant ainsi, votre leurre ressemblera à un poisson blessé qui nage de façon irrégulière et frappe des obstacles en nageant. Cette technique de récupération imitera à la perfection une proie potentielle. Lorsque vous trouvez la profondeur à laquelle les poissons se tiennent, concentrez-vous sur cette profondeur. Afin de faire nager votre crank à la profondeur donnée par le constructeur, je vous conseille l’utilisation d'une ligne de pêche plus légère et plus fine (nylon ou fluorocarbon). Pourquoi ? Tout simplement, car elles permettent de récupérer vos leurres plus profondément et plus rapidement. Les lignes de pêche plus lourdes et plus épaisses ont tendance à faire exactement le contraire. Recherchez la taille de ligne que le fabricant recommande pour le leurre que vous choisissez. Les gros leurres plus lourds ont tendance à nager plus profondément que les plus petits et plus légers. Gardez cela à l'esprit lorsque vous choisissez votre crankbait en fonction de la profondeur que vous visez.

Mes 3 crankbaits indispensables pour bien débuter

Comme tous les leurres à l’heure actuelle, vous trouverez une multitude de modèles différents. Ce qui peut rendre le choix difficile pour un pêcheur peu expérimenté dans la technique. Pas d'inquiétude, aujourd'hui, je vous présente 3 crankbaits que l’on peut communément appeler “best seller”. Commençons par le plus petit de la sélection.

L’ultra light crank de Rapala

Crank Rapala

Ce tout petit crank, est conçu pour offrir une grande action. Le Rapala Ultra Light Crank est parfait pour les conditions de pêche difficiles ou lorsque les poissons se concentrent sur des appâts plus petits. Il offre une action de va-et-vient et un rolling séduisant. De plus, il plonge rapidement jusqu'à une profondeur de 2,5 mètres. Son corps flottant lui permet également de sortir facilement de son abri lorsqu'il est en pause. Surtout, n’allez pas croire qu’un tel leurre si léger ne se lance pas bien. Même avec sa petite taille, le Rapala Ultra Light Crank est lesté pour se lancer comme des leurres de 2 à 3 fois sa taille.

Illex et son fameux Diving Chubby

Diving Chubby

Le diving chubby, sûrement le crankbait qui a attrapé les plus de perche en France. D'une taille qui convient à un large éventail d'espèces d'eau douce ou de mer. les Chubby ont une action de nage serrée et large qui attire l'attention (parole de perche). Que vous souhaitez les faire rouler lentement sur un tapis de mauvaises herbes ou les chahuter et les lancer entre les structures. Le Diving Chubby transformera n’importe quel poisson inactif en prédateur agressif. Donc si vous voulez prendre des perches en quantité, ainsi qu’un maximum de plaisir à la pêche. Je vous recommande fortement le petit crank de chez Illex. Les deux crankbaits présentés ci-dessus sont des armes redoutables (sans mâcher mes mots) pour pêcher les petits carnassiers. Avec eux finis les journées de bredouilles à répétition.

Zip Bait B switcher no rattle

B switcher

Ce crank est redoutable, si vous ne me croyez pas je vous conseille de faire un petit tour dans une compétition de pêche aux leurres. Regardez autour de vous le nombre de cannes équipées d’un B switcher. C’est juste hallucinant. Les Crank B switcher sont proposés dans différentes versions en fonction de la profondeur que vous souhaitez pêcher. De plus, cette série offre 2 modèles différents à savoir :

- Un modèle silencieux qui est productif dans les situations difficiles.
- Un modèle à cliquet appelé "RATTLER" qui sera productif tout en ciblant les poissons très actifs.

Pourquoi me suis-je arrêté uniquement au modèle 2.0 no rattle ? C’est simple sa taille de 5 cm lui permet de cibler les différents carnassiers. Allant du plus petit (perche) au plus gros brochet. La version silencieuse du B switcher, permet de pêcher correctement dans les conditions les plus difficiles (chaleur, pression de pêche, etc…). Pourtant, ce n’est pas pour autant qu’il sera incapable de faire réagir des poissons actifs.

Quelle couleur choisir pour votre crank ?

Toujours dans un souci de simplicité, je pense que la meilleure des choses à faire pour choisir son coloris est de partir sur le principe de base qui est :

- eau claire utilisez une couleur naturelle qui semble être proche des vifs de votre région.
- eau boueuse tachée de noir, utilisez une couleur brillante et flashy afin que votre leurre se démarque.

Désolé pour les puristes, mais ici nous allons aller un peu à contre-courant des préconisations habituelles. En effet, il est souvent conseillé d’utiliser un moulinet casting et une canne en fibre pour pêcher correctement. Et c’est tout à fait exact, mais c'est surtout valable pour une pêche avec des crank grand plongeur (deep runner). Dans notre cas à nous (NDLR: les 3 cranks du dessus) aucun de ses trois leurres ne nécessite un tel matériel.Tout d’abord le chubby et l’ultra light crank sont de tout petits leurres extrêmement léger. Pour lancer de tel crankbait en baitcasting, il vous faudra investir dans du matériel très haut de gamme (baitfinesse). De plus, aucun des trois ne tire vraiment dans la canne (hormis un peu le B switcher). De ce fait, une canne en fibre ou d’action lente ne vous sera pas d’une grande utilité. Une canne spinning de puissance light (1-7gr) ou médium light (3-14gr) sera parfaite pour lancer et pêcher correctement avec ces 3 leurres.

En conclusion: vous trouverez une multitude de crankbaits sur le marché. Mais avec la sélection des 3 ci-dessus, vous ne risquez pas de vous tromper. La différence avec la majorité de leur concurrent va se faire principalement sur plusieurs facteurs :

- Le lestage du leurre, va vous permettre de le propulser à de bonnes distances (même malgré leur légèreté).
- L’équilibrage, leur permet de ne pas décrocher même en moulinant à toute vitesse.
- Ces 3 leurres ont fait prendre du poisson à plusieurs milliers de pêcheurs.

PSK