Compte rendu Pinet 2019

Le dimanche 12 mai s’est déroulé sur le lac de Pinet en Aveyron la traditionnelle compétition organisée par l’AAPPMA de Saint-Affrique. Pour la première fois, nous nous inscrivons à ce concours avec Bertrand, mon fidèle coéquipier du challenge Henri Hermet. C’est d’ailleurs la seule fois où nous avons pêché ce lac en 2016 avec un résultat plutôt satisfaisant.

Nous décidons de faire un pré fishing le mercredi juste avant, malheureusement les conditions météo ne seront vraiment pas en notre faveur. La pluie et les orages de grêle rendent la pêche très difficile, nous pêchons seulement 4 heures avant d’abandonner en milieu d’après-midi avec un très maigre bilan : pas une touche ! Nous rentrons donc assez incertains pour la pêche du week-end à venir, les sandres étant apparemment entrain de frayer, nous décidons de nous orienter sur une pêche de la perche.

bateau Doktorfishs12

Dimanche matin, après un très bon déjeuné à base de saucisse, fromage et des tripoux pour les plus voraces, le départ est donné. On descend le lac direction les grandes falaises que nous avions repérés quelques jours avant, les poissons semblent présents sur le sondeur mais n’ont pas l’air très actifs. Bertrand attaque en drop tandis que je cherche à déclencher des poissons avec des leurres à dandine en variant plomb palette, jigging rap et métal jig. C’est avec un plomb palette que je prends la première touche : une jolie perche de 33 cm que je droppe directement dans le bateau direction le vivier. Bertrand repère quelques poissons collés sur le fond grâce à la superbe définition de l’Hds 12 live, je décide donc d’insister. Après 2 ou 3 minutes, je ferre un autre poisson un poil plus petit : 28 cm sur la règle de mesure. Les deux poissons sont dans le vivier et nous continuons à insister un bon quart d’heure sur la zone mais en vain.

Un commissaire passe et nous décidons de l'interpeller pour faire homologuer nos deux perches. On apprend alors que la pêche est difficile, quelques sandres ont été attrapés ainsi que deux autres perches.

Perche lac Pinet

On pense que notre stratégie est la bonne. On navigue quelques minutes pour descendre jusqu’à la limite de navigation. À notre grande surprise, il n’y a personne sur le spot mais on comprend vite pourquoi : les rafales de vent sont énormes et il est presque impossible de tenir le bateau en place avec le moteur électrique. Après quelques minutes de galère, on décide de s’ancrer sur le bord sur un fond caillouteux, un vrai cimetière à leurres mais c’est très souvent le repère parfait pour les percidés. Une, deux, trois animations et j’attrape une 3e perche, puis une 4e et une 5e. Le quota est bouclé et la fin de la première manche approche, il est temps de faire demi-tour vers la mise à l’eau pour faire mesurer les poissons. Pendant que Bertrand relève le moteur électrique, je parviens même à faire une 6e perche pour améliorer le quota. Le vent souffle encore et il n’est pas facile de s’amarrer au ponton pour faire valider les prises. On boucle finalement notre quota perche avec des poissons de 27 cm, 27 cm et 26 cm.

Perches Pinet

12h, fin de la première manche et pause repas. Le temps d’un très bon aligot saucisse, les résultats tombent, nous sommes premiers avec notre quota perche. La stratégie était donc bonne ! Nous avons un peu d’avance sur les seconds qui ont deux sandres et les troisièmes qui ont un silure et un sandre. À 14 h, la pêche reprend et l’après-midi s’annonce longue, continuer à  pêcher la perche serait une mauvaise option étant donné que nous avons déjà les 5 poissons maximums autorisés. Nous sommes obligés de partir sur une pêche de sandre et de brochet. Pendant que Bertrand insiste au drop dans 10/12m d’eau sans succès, je passe l’après-midi à faire les bordures en espérant attraper un brochet. Il est 16h et nous n’avons toujours pas pris une seule touche de l'après-midi, Bertrand m’accompagne et lance du big bait jusqu’à la fin : spinnerbait, 4d trout, 4 play, Super shadow rap, toutes nos boîtes y passent mais il est impossible de déclencher un brochet, il y en a très peu dans ce plan d’eau. 17h30, fin de la compétition, les bateaux retournent à la mise à l’eau et le classement final est annoncé. Nous montons sur la seconde marche du podium, un résultat très satisfaisant pour une première sur le nouveau bateau et encore plus sur un lac que nous ne connaissions pas.

La pêche de l’après-midi a été très difficile, il s’est attrapé quelques sandres mais ils étaient dans très peu d’eau, nous les cherchions trop profond, ainsi que quelques silures. Nous tenons à remercier Frédéric Forzini et l’AAPPMA de Saint-Affrique pour l’organisation au top ainsi que tous les bénévoles. Félicitations à tous les participants et aux autres équipes qui complètent le podium.